Yànnis Fèris

A étudié la guitare classique au Conservatoire National d’Athènes, sa ville natale, avec Evàngelos Boudoùnis. La rencontre avec les instruments traditionnels est arrivée plus tard, d’abord avec la darbouka (toumpelèki) au Musée des instruments traditionnels d’Athènes en 1998, avec Kòstas Meretàkis, master-class avec Lotfi Soua en 2014 au Conservatoire de Nice, Youssef Hbeisch en 2016) et ensuite avec le oud (autodidacte ; master-class avec Ahmad Al Khatib à Arles, en juillet 2013, suivie par d’autres avec Khyam Allami, Ahmad Al Khatib, Kamilya Jubran).

Imprégné de la musique grecque dans ses différentes formes, il retrouve des passerelles vers la musique sépharade, des Balkans au reste de la méditerranée.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s